• La rhubarbe : culture et récolte

    Entre les quelques pluies, le beau soleil et la chaleur quasi estivale de ces jours-ci, la rhubarbe a vraiment prospéré. De quoi faire quelques compotes à manger tout de suite mais aussi, vous commencez à me connaitre, à engranger pour l'hiver ! Et oui, je suis fourmi alors je ramasse, je prépare et je congèle pour quand la bise sera venue !

    De grandes feuilles se sont développées ...
    La rhubarbe : culture et récolte
    ... et en les écartant, on découvre de belles tiges prêtes à être cuisinées ou congelées crues en prévision de futures recettes
    La rhubarbe : culture et récolte

    La rhubarbe est un légume riche en vitamine C (12 mg/100 g), très vivace et peu exigeant même si elle préfère les sols profonds et frais, avec de la fumure organique et une exposition ensoleillée.
    Pour tout vous dire, chez moi elle est plantée depuis des années à la mi-ombre et en sol plutôt argileux et elle se porte à merveille ! Elle est même très productive.

    Par erreur, la rhubarbe est souvent considérée comme un fruit. Cela est dû à son goût acidulé et fruité et au fait qu’on l’utilise principalement dans la composition de desserts.
    Son acidité sera atténuée par le sucre et même par le sel dans les préparations.
    Seules les tiges (pétioles) des feuilles peuvent être consommées : crues, cuites, en tartes, en confiture, en sirops, en sorbets, en eau aromatisée ou comme légume.

    La rhubarbe : culture et récolte

    Attention
    les feuilles sont toxiques pour l'homme mais
    également les animauxLa rhubarbe : culture et récolteLa rhubarbe : culture et récolte donc ne pas les donner à vos poules, lapins ou autres animaux ...

    La période de récolte débute dès le mois d'avril. Elle se fait dès la deuxième année après la plantation, de fin avril à juin-juillet mais une deuxième récolte peut avoir lieu fin septembre.
    Il est recommandé de ne pas prélever plus des deux tiers des tiges de la plante sous peine de la voir dépérir.
    Vous pourrez les conserver quelques jours après récolte dans le bac à légumes de votre frigo avant de vous lancer dans de délicieuses recettes.

    La rhubarbe : culture et récolte

    Salade fraicheur (tomates, haricots verts, melon, mozza et jambon cru)

    Pin It

    2 commentaires
  • Au potager : les futurs légumes (Hors ligne)

    On s'aime sème !

     

    Ça y est, c'est parti ! Les beaux jours commencent à remplacer la grisaille et le froid.
    Je ne sais pas pour vous mais moi, ça me donne envie de jardiner.
    Par contre, je ne suis pas très en avance cette année.
    Plein de choses à faire, les journées qui passent trop vite par rapport à toutes les charges de travail et du coup, je n'ai attaqué les semis qu'il y a seulement 10-15 jours. Heureusement, le beau temps de ce jour-là m'a motivée et a fait des semis ma priorité !


    Le potager n'étant pas très grand, je ne fais que quelques semis de chaque.

    Ce sont donc aubergines, courges, courgettes, concombres, poivrons, tomates Russes, Coeur de Boeuf et Cerises qui viendront égayer le potager de leurs couleurs chaleureuses. Avec quelques betteraves en plus que m'a donné mon voisin qui en avait en trop.

    J'aurai peut-être aussi des légumes insolites comme des blettes à côtes rouges et des choux de Bruxelles rouges aussi s'il en a en trop

     

    Au potager : les futurs légumes et fruits

     Au potager : les futurs légumes (Hors ligne)

    Et bien sûr les grands classiques qui sont restés en place seront là aussi : l'oseille, le persil, la rhubarbe ...

     

    Le pommier a rendu l'âme, c'est ce que je présentais à l'automne. Je vais le regretter, qu'est ce qu'il a pu nous en donner des pommes !

    L'amandier nous comblera encore de ses amandes à coques tendres si faciles à enlever. Enfin, je l'espère car nous avons eu un coup de -6° il y a une quinzaine de jours en plein pendant la floraison.
    Le Mirabellier quand à lui est en plein floraison et vu tout ce qu'il y a comme fleurs, ça promet de belles tartes et de bonnes confitures !

    Au potager : les futurs légumes (Hors ligne)

    Salade fraicheur (tomates, haricots verts, melon, mozza et jambon cru)

    Pin It

    2 commentaires
  • Retour du potager

    Un beau retour du potager, les mains pleines de trésors ! J'aime ces moments là, quand les bras chargés de paniers pleins, je rentre à la maison !
    Et en regardant ce qu'il contient, je sais déjà ce que sera notre repas de ce soir. Facile !

    - salade de tomates persillées
    - omelette à l'oseille
    - fromage/yaourt
    - mirabelles

    Je dis souvent que lorsqu'on aime notre potager et qu'on le soigne, légumes et fruits nous le rendent bien : et bien je crois que c'est vrai !

    - le plan de persil est énorme. Pour le moment je ne prélève qu'au fur et à mesure ce dont j'ai besoin. D'ici quelques temps, je couperai les 3/4 que je cisèlerai et que je congèlerai. Cet hiver, il me suffira de gratter un peu la masse congelée pour prélever la quantité désirée.

    Retour du potager

    - idem pour l'oseille. Elle pousse très bien et dès que j'en ai beaucoup, je coupe, lave, équeute et hache grossièrement avant de congeler. J'en aurai pour l'hiver et attendant qu'elle ressorte au printemps. Mais j'arrive à en avoir facilement jusqu'en novembre/décembre, disons jusqu'à ce que le grand froid se fasse sentir.

    Retour du potager

    - les tomates "Coeur de boeuf" et "Russes" continuent à bien donner par contre les "Délicate" font maintenant des tomates de petit calibre. Je suis un peu déçue.

    Retour du potager

    - le nombre d'oeufs est variable : 3, 4, 5 pour 5 poules, ça dépend des jours. Ahh elles sont belles, bien dodues, autrement plus jolies que lorsqu'on les a ramenées de la ferme bio. Elles étaient pourtant en liberté sur un immense terrain mais elles n'étaient pas très heureuses je pense. On les a vues gambader sur le terrain mais il y avait des bagarres, elles se piquaient malgré les becs visiblement brûlés à la naissance ou avant d'être mises ensembles... Tout ça pour dire que chez nous, elles passent une retraite de rêve ! On mange bien, on se promène, bref on se la coule douce et on oublie de pondre !! Mais c'est pas grave, c'est suffisant pour nous, j'en donne 1 douzaine chaque semaine à ma maman et j'arrive même à en vendre à des voisines. Ça permet d'acheter à un voisin agriculteur le blé et le maïs pour leur alimentation et la paille pour qu'elles aient un nid douillet ! Tout le monde s'y retrouve.

    Retour du potager

    Les mirabelles : le plus gros de la cueillette est passé. On en a beaucoup grignoté comme ça en passant à côté du mirabellier ou en fruits pour le dessert et j'ai fait quelques pots de confitures et des compotes. Il reste quelques fruits sur l'arbre pas encore assez mûrs mais ils agrémenteront encore pendant quelques temps nos fins de repas de leur saveur délicate !

    Retour du potager

    Voilà donc la vie au potager en ce moment. Malgré le temps passé à m'en occuper, les mauvaises herbes ont repris leurs droits sur certaines zones. Chaque année c'est pareil, je me fais submerger. Il va falloir que je m'organise autrement l'an prochain. J'ai une petite idée qu'il faudra que j'expérimente.

    Salade fraicheur (tomates, haricots verts, melon, mozza et jambon cru)

    Pin It

    votre commentaire
  • Des nouvelles du potager

    Aujourd'hui je suis revenue du potager avec (pour le moment) ma plus grosse tomate de la saison : 635 gr à elle toute seule (celle de gauche sur la photo).
    Mais c'est loin d'être un record puisque la plus grosse tomate que j'ai eu était une "Russe" et elle pesait plus de 900 gr, 948 gr exactement !

    Cette année c'est les variétés "Délicate", "Russe" et "Cœur de bœuf" qui se relaieront tout l'été pour notre plus grand plaisir.  A nous les bonnes salades niçoises, tomates farcies et coulis qui viendront ensoleiller notre hiver.

    Des nouvelles du potager: les tomates

    Ma vieille rhubarbe a pris un gros coup de chaud en juin. J'ai pu faire quelques compotes et tartes mais je n'en ai pas eu assez à congeler en petits cubes comme les autres années en vue de tartes cet hiver.
    Mes arrosages et les averses de ces derniers jours lui ont donné une nouvelle vigueur. Pas de quoi sauter au plafond mais c'est mieux que rien.

    Le seul pied d'aubergines que j'ai planté cette année nous a donné les 2 aubergines de la photo, 1 prochaine va arriver et je croise les doigts pour en avoir 1 ou 2 de plus d'ici la fin de la saison.

    Persil et oseille sont magnifiques et je pourrai en congeler une bonne partie bien qu'on en mange une à plusieurs fois par semaine.

    Je pense que ça va être une belle année à Mirabelles. Les branches ploient sous le poids. Il faut attendre encore quelques jours avant de pouvoir s'en régaler !

    Dans les ratés de l'été se trouvent :

    - les poivrons : quelle déception, l'an dernier ils étaient énormes. Le pied croulait sous le poids et surtout le nombre et cette année .... ils tombent tous au fur et à mesure dès qu'ils sont gros comme un 1/2 pouce.
    - le basilic : il se traine lamentablement. Il est vert pâle, ses feuilles se sont affinées et allongées mais heureusement il a du goût.
    - le pommier : bizarrement il est mort d'un seul côté et il n'y aura pas beaucoup de pommes. Il a une vingtaine d'années donc pas très vieux. On va devoir le tailler et on verra l'an prochain s'il survit.

    A une prochaine fois pour d'autres nouvelles !

    Confiture de framboises au gingembre

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique