• Je troque, tu troques, nous troquons
    (source photo:urlz.fr/79Tt)

    Comme je vous disais dans l'article "Tarte à la rhubarbe", j'essaie, quand c'est possible de pratiquer le troc avec mes voisins ou même par le biais d'un site d'annonces de ventes/dons.

    On peut bien sûr le faire pour des objets, des services, des vêtements, avec sa maison en échange pour les vacances ... mais je le pratique avec les produits alimentaires aussi : légumes, fruits, confitures ou même graines ou plants pour le potager ... tout ce qu'on a en trop/qu'on ne veut plus peut être troqué.

    Je m'explique :
    Depuis quelques années j'ai énormément de raisin et même si nous on en mange, et même si j'en donne à mes amis et à ma maman, il m'en reste toujours beaucoup. J'ai donc fait un deal avec mon voisin qui badait devant ma vigne chaque fois qu'il voyait les superbes grappes gorgées de soleil. Comme il est producteur de kiwis, je lui ai proposé du raisin contre des kiwis et il a accepté et j'avoue qu'il est généreux avec moi même.
    Moi je suis réglo : je lui donne 2 kg de raisin et quand c'est le moment, je vais ramasser 2 kg de kiwis chez lui. Mais souvent, quand il a fini sa récolte, il m'en ramène un petit panier de plus ou me dit d'aller en ramasser encore car il laisse sur place ceux qui sont trop petits ou ceux qui sont marqués.
    Tout le monde y gagne : il a du raisin tout frais cueilli et nous avons des kiwis tout frais aussi !



    Un autre voisin, un petit pépé veuf, tout gentil, au visage buriné et creusé de sillons tel un parchemin et qui m'appelle son Petit rayon de soleil (il sait encore parler aux femmes et je craque littéralement à chaque fois!!) me donne tous les ans des petits godets de ses semis (cette année, 3 pieds de tomates Ace et 6 betteraves entre autres) qu'il a en trop. Avec mon petit potager c'est l'idéal, ça me permet d'avoir des légumes dont je n'aurais jamais acheté les graines.
    Avec lui, je dois ruser car il a sa fierté et quand il donne c'est avec le coeur, pas question d'échanges ou de trocs ! Alors de temps en temps je lui apporte des petits choses faites maison mais je ne lui dis pas "C'est pour vous remercier" ou un autre truc comme ça ! Non ! Je lui apporte une part de tarte aux fruits ou aux légumes "pour qu'il me donne son avis", un bocal de fruits au sirop ou de confiture "parce que j'en ai trop fait" ... mais je me demande s'il n'a pas compris ma ruse : en tout cas, il ne m'a jamais rien dit !


    Dernièrement, j'ai tenté le coup avec une de mes voisines, une dame seule avec ses 2 ados bien sympas. Son cerisier croule sous les cerises et je salivais chaque fois que je passais devant. Bien sûr, je pourrais en acheter mais actuellement chez nous elles sont à 5€00 le kilo et malheureusement, si on veut vraiment se faire plaisir, c'est un peu cher pour une grande famille.
    Du coup, je n'ai eu aucun complexe ni honte à sonner à son portillon et je n'ai surtout pas eu l'impression d'abuser d'elle en lui proposant un troc.
    Elle a été surprise, dans le sens étonnée, par la proposition mais a adoré l'idée et a accepté tout de suite. En fait, elle voulait même me les donner mais je lui ai dit non, que ce n'était pas dans ma philosophie, que sinon je n'en prendrais pas !
    C'est ainsi que je me suis retrouvée avec un énorme panier de 5KG500 de cerises (ça ne se voit pas sur la photo car le panier est très grand mais ils y sont je vous l'assure!): on s'en est fait péter le ventre et j'ai aussi fait des clafoutis et des
    confitures qui nous permettrons de nous régaler jusqu'à la saison prochaine.

    Je troque, tu troques, nous troquons


    En échange, je lui ai fait et apporté une tarte à la rhubarbe et je lui ai donné 6 oeufs du jour de nos poules. Cet été je lui offrirai en plus des légumes de notre potager.

    Si vous saviez comme elle était contente ! Rien que pour ça je ne regrette pas d'avoir osé sonner chez elle !

    Et vous, le troc, vous en faites?

    Je troque, tu troques, nous troquonsSalade fraicheur (tomates, haricots verts, melon, mozza et jambon cru)

    Pin It

    4 commentaires
  • La réduction des déchets : les bocaux, les sacs

    Je crois qu'on a du tous commencer de la même façon lorsqu'on a décidé de réduire nos déchets.

     

    Pour ma part, ça a été l'achat de produits en vrac qui a tout déclenché car qui dit vrac dit sacs pour les achats et contenants pour entreposer à la maison.

    Et pour cela, rien ne vaut les bocaux et autres pots style confiture de toutes les dimensions.

    Réduction des déchets : les indispensables !
    (Lentilles, grains de café, raisins secs)

    Et ça tombait bien car j'ai toujours été une fada des pots en verre ! C'était une marotte : dès que j'allais chez quelqu'un et que je voyais trainer un bocal vide, je ne pouvais m’empêcher de glisser un petit "Mais tu vas t'en servir?" ou "Il est pour le tri sélectif?" Et je partais quelques fois avec un carton plein de bocaux de toutes sortes !
    Mais le pire, ou le mieux, c'est le jour où j'ai vu une annonce sur un site de ventes/dons. Ce jour là j'ai cru que mon homme allait faire une syncope !! Je suis rentrée avec une trentaine de bocaux Le Parfait et une quinzaine de pots à confiture vides ! Mais comme je lui ai expliqué, il en faut déjà pas mal pour mettre tous les produits achetés en vrac comme le riz, les pâtes, le café en grains, les légumineuses, les fruits secs, le sel, les produits d'entretien ... et en plus, je réalise quelques conserves de légumes et surtout beaucoup de confitures pour nous et les autres que j'offre à Noël à la famille et aux amis.

    La réduction des déchets : les bocaux, les sacs


    Et puis les bocaux c'est génial pour emmener sa petite salade composée, sa macédoine de légumes ou ce que vous voulez au boulot ou en pique-nique. Attention cependant de prendre un bocal avec un couvercle qui se visse/dévisse afin de ne pas avoir de parties métalliques si vous devez réchauffer votre plat dans le micro-ondes de votre boulot !

    Réduction des déchets : bocaux et sacs indispensables 


    Vous voilà donc prêts à vous lancer sur le chemin du zéro déchet
    d'autant plus que maintenant, beaucoup de magasins (même certaines grandes surfaces) acceptent qu'on emmène nos propres contenants comme les bocaux, boites ou les sacs en tissu afin de ne pas utiliser de papiers et autres sacs en plastique qui emballent viande, charcuterie,fromages, poisson...
    Pareil pour la boulangerie : pensez à acheter ou à vous fabriquer un sac à pain que vous tendrez à la boulangère afin de supprimer le papier dans lequel sont enroulés vos baguettes.

     

    Voilà, c'est un petit début mais ne faut-il pas un début à tout?

    Réduction des déchets : les indispensables !

        Réduction des déchets : les indispensables ! Réduction des déchets : les indispensables !

    Salade fraicheur (tomates, haricots verts, melon, mozza et jambon cru)

    Pin It

    votre commentaire
  • ... lisez jusqu'au bout !

    Ne me jugez pas (mal) aux premières lignes en vous disant "Ah mais elle est bizarre elle !", tout n'est que question de bon sens. Puis vous verrez, en adoptant ce mode de consommation, on fait de belles économies tout en faisant du bien à notre planète!

    Ne prenez pas peur ...

    Source de l'image

    Tel le concept des gueules-cassées et du zéro gâchis, j'essaie non seulement de ne rien gaspiller mais en plus de me servir dans les rebus : légumes sensés être jetés à la fin des marchés, caisses de fruits et légumes blets, mous ou un peu abimés ... Oui abimés vous avez bien lu : vous n'allez pas me dire que des pêches ou tomates touchées sur la valeur d'une pièce d'1€ a déjà tué quelqu'un? Par contre elles sont succulentes à manger telles quelles, feront de merveilleuses confitures, de succulentes compotes ou de délicieux coulis ! Il suffit juste d'enlever les endroits abimés en débordant un peu. Bien sûr, je ne vous parle pas de légumes complètement pourris, il y a des limites ! Mais il y a aussi des limites dans l'autre sens car quand je vois des gens jeter des carottes ou une salade parce qu'elles sont trop molles, ça me révolte car ces légumes sont encore mangeables et c'est en les travaillant et en les cuisinant, qu'ils pourront donner le meilleur d'eux-même.

    Pour exemple "d'affaire", ce plateau de pêches/nectarines acheté hier à 4,00€ les 4,500kg. Le tort de ces fruits? Être trop mûrs pour certains et avoir de vilaines tâches sur la peau pour d'autres ! Rien de grave en somme et pourtant bradés car gueules cassées !

    Pêches trop mûres

     

    N'hésitez pas non plus à vous servir dans le rayon "dates courtes" de votre commerçant ou de votre Hyper/Super Marché : non seulement vous y ferez de bonnes affaires mais les produits peuvent être congelés ou cuisinés et congelés. Certains même peuvent être consommés après la DLC. Les réductions peuvent varier et il n'est pas rare de trouver des produits avec 50% de réduction voire bien plus.

    J'essaierai donc de vous prouver que quelle que soit la tète de vos fruits et légumes, on peut toujours cuisiner bon et bien !

    Le slogan de ce blog pourrait donc être :

    Légumes gueules cassées, salades ramollies ou fruits touchés, ce sera zéro gâchis dans ma maison: tous ont leur place à ma table !

     

     ...

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique