• Le glanage : vous avez déjà osé?

    Le glanage : vous avez déjà osé?

    A voir en fin d'article le petit film-documentaire Les Glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda
    (4:16 min.)


    Alors, avez-vous déjà essayé de glaner dans les champs?!

    Glaner c'est non seulement réaliser des économies mais c'est surtout éviter le gaspillage alimentaire car il reste toujours dans les champs des légumes qui passent à travers les griffes des machines ou qui n'ont pas été ramassés par les mains de l'homme car trop petits, abimés ou trop biscornus.
    Au début, je n'osais pas et j'avoue que j'ai toujours une petite appréhension à le faire car on ne sait pas comment peuvent réagir les agriculteurs. Normalement, la civilité et le civisme voudrait qu'une demande soit faite mais quand on trouve un champ en pleine campagne au milieu de dizaines d'autres et sans aucune habitation à l'horizon, ben, on se jette à l'eau ! Après tout, qu'est ce qu'on risque? Se prendre une bonne engueulade et devoir verser son panier? C'est le risque mais ça ne m'est jamais arrivé ! Et puis, je me suis toujours dit que si ça arrivait, je pouvais toujours proposer un petit dédommagement ... Le tout, c'est que tout doit se faire dans le respect : respect pour la personne qui a travaillé et respect de la terre.

    Il y a quelques années, dans le magazine VILLAGE n°118 Hiver 2013-2014, Monsieur Éric Fallou, président de la Fédération nationale des producteurs de plants de pommes de terre et agriculteur en Eure-et-Loir disait ceci :

    "Chaque année, quand la récolte des pommes de terre est terminée, je vois arriver les glaneurs. Il y a toujours des tubercules qui passent au travers des machines. Plutôt que de les laisser pourrir sur place, je laisse les gens les ramasser à la main. Ce n’est pas un manque à gagner, je vends de gros volumes. C’est plutôt l’occasion de discuter de mon métier" 

    Il a tout compris ce Monsieur, j'adore cet état d'esprit et je lui tire mon chapeau d'avoir cette philosophie!

    Le glanage : vous avez déjà osé?

    Alors, concrètement, qu'est-ce que le glanage?

    C'est l'acte qui consiste à passer dans les champs APRÈS les récoltes car il reste souvent, des oignons, de l'ail, des pommes de terre ou d'autres légumes sur le terrain, tout comme il peut rester du maïs, du blé ou des restes de paille après que la moissonneuse-batteuse et la presse à balles/botteleuse soit passées.

    ATTENTION, il ne s'agit pas de voler le bien d'autrui en se servant avant les récoltes : ça c'est bien évidemment interdit et puni par la loi  !

    Pareillement pour les quantités glanées, elles doivent être raisonnables, pour un usage personnel et pas pour aller les vendre au marché !

    Le glanage : vous avez déjà osé?

    Le glanage, lui, c'est différent. D'ailleurs il existe un texte en vigueur à ce propos ainsi que l’article 520 du code civil qui l'autorisent. En gros, le glanage est autorisé après la récolte et en journée, sauf arrêté municipal contraire. Par contre c'est interdit sur un terrain clôturé et le mieux étant de demander l'autorisation au propriétaire, dans la mesure du possible, pour un champ ouvert

    Pour ce qui est des arbres fruitiers, le mieux est de ne ramasser que les fruits tombés à terre même s'il en reste sur les arbres après la récolte : les prendre sur les arbres n'est plus du glanage mais du grappillage et ce n'est pas légal puisque considéré comme du vol : mais là aussi le mieux est d'avoir si possible la permission du propriétaire.

    Dernier point, le glanage doit se faire à la main : il est interdit d'utiliser un quelconque outil comme un râteau, une pioche, une bêche ... sinon le fait d'avoir un instrument transforme votre acte en récolte : ce n'est donc plus considéré comme du glanage donc c'est aussi interdit.

    Il y a quelques jours, je suis donc partie avec panier et cagettes dans des champs voisins et j'ai pu glaner presque 7 kg d'oignons jaunes, 4 kg d'oignons rouges et 4 kg d'ail.
    Ça peut paraitre énorme mais j'ai fait mon calcul et mine de rien, j'utilise quasiment (en moyenne) 1 kg d'oignons par semaine donc ..... environ 52 kg par an !! Pffffiouuu ça en fait !
    Pour l'ail, j'en ai donné à ma maman, à ma mamie et à une amie. J'ai gardé des gousses et le reste a été pelé, réduit en purée et congelé dans des alvéoles de bacs à glaçons pour mes futures recettes. Je suis parée pour l'hiver !

    Le glanage : vous avez déjà osé? Le glanage : vous avez déjà osé?

    Le glanage : vous avez déjà osé?
    Cuisine Facile

    Le glanage : vous avez déjà osé?

    LES GLANEURS ET LA GLANEUSE d’Agnès Varda (1999)


    cueillette, oignon, ailanti gaspillageéconomique

    http://ekladata.com/g-DMgcSY1ta1d9g6V1QQ8_ieXzw@501x97.png

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 8 Septembre 2019 à 18:48
    Mélanie Rioux
    Merci pour ce texte, je ne savais pas que l'on pouvait faire ça. Tu as fait une très belle récolte, chez moi aussi on mange énormément d'oignon, mais très peu d'ail. A bientôt
      • Dimanche 8 Septembre 2019 à 19:20

        Coucou,

        et merci Mélanie pour ta visite et ton message.

        En France, c'est un très vieil édit qui date du temps des rois qui autorise "le peuple" à passer dans les champs et vergers après les récoltes. Cet édit n'a jamais été réformé donc il est toujours valable !

        Bisous et merci à toi, Marine

    2
    Lundi 9 Septembre 2019 à 16:42

    Coucou Marine ! Oui, je connaissais le glanage ! Je trouve que c'est une très belle opportunité dès lors que tout est fait dans les règles de l'art comme on dit. Merci beaucoup pour ce rappel :) Gros bisou et très belle journée à toi ma belle :) <3 Nathalie

      • Dimanche 15 Septembre 2019 à 15:21

        Coucou,

        et merci Nathalie. Avec ton beau jardin tu dois avoir tous les légumes que tu veux mais le glanage peut se faire lors d'une opportunité, pourquoi pas?!

        Gros bisous et bonne fin de week-end, Marine

    3
    Anne-Marie Berthier
    Samedi 21 Septembre 2019 à 15:03
    Je n ai jamais glane c est etonnant cette pratique
    Je regarderai dorenavant les champs autrement

    Cordialement
    A-M Berthier
      • Vendredi 27 Septembre 2019 à 11:16

        Pour moi maintenant c'est devenu une "passion" ! Quel plaisir de se dire que ça ne va pas pourrir et qu'on va pouvoir en profiter et gratuitement en plus !

        Belle journée et à bientôt, Marine

    4
    Jodanelle
    Mercredi 25 Septembre 2019 à 14:43
    Hello Marine nous on a glané des têtes de tournesol pour nourrir les oiseaux l'hiver, mais je connais des gens qui glanent pommes de terre etc bisous https://leblogdejodanellebeautenature.home.blog/
      • Vendredi 27 Septembre 2019 à 11:13

        Coucou,

        oui tout à fait, des tournesols pour les oiseaux et même du maïs, il reste souvent beaucoup d'épis dans les champs : en hiver, on peut au fur et à mesure les enlever des épis et les concasser avec une pierre pour les donner aux petits oiseaux.

        Bisous bisous, Marine

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :